À quoi sert Elephas ?

Elephas est une entreprise de correction qui a été créée le 15 février 2018 et qui s’adresse à tout le monde !

À un moment donné, n’importe qui (même avec un très bon niveau en orthographe) peut avoir besoin de faire appel à un correcteur, à titre personnel ou dans le cadre d’une activité professionnelle, pour valider un écrit, surtout après l’avoir rédigé (et avoir passé un nombre incalculable d’heures à le faire). En effet, un auteur (au sens large) est généralement mauvais relecteur de ce qu’il écrit (en ce qui concerne la forme, évidemment, pas le fond). Dans ce cas, il est primordial de solliciter un « regard extérieur », qui se concentrera justement davantage sur la forme que sur le fond. Mais c’est encore mieux de faire appel à un professionnel. Elephas est là pour ça !

Voici ce qu’Elephas vous propose précisément…

Correction approfondie de tous vos écrits,

  • vérification : orthographe, grammaire, syntaxe, conjugaison, vocabulaire, typographie (ponctuation, accentuation…) ;
  • repérage : oublis, répétitions, coquilles, fautes de frappe, incohérences, pléonasmes ;
  • reformulation, sans modification de contenu (pas de rédaction).

quels que soient le support, le volume… et la distance,

qu’ils aient déjà été publiés ou non,
      site Internet, par exemple

en utilisant l’orthographe traditionnelle et/ou rectifiée

    (selon votre préférence).

Ainsi, que vous habitiez près d’Arras (Pas-de-Calais) ou ailleurs en France, Elephas se tient à votre disposition pour vous apporter son savoir-faire et son expérience pour relire, analyser et corriger tous vos écrits minutieusement, qu’il s’agisse d’e-mails, de lettres, de rapports, de dossiers (de quelques lignes à plusieurs centaines de pages)… et ce, que vous soyez un particulier ou un professionnel. L’objectif est de vous offrir un résultat et des écrits de qualité.

Qui se cache derrière Elephas ?

Derrière Elephas se cache Mathilde Hoguet, jeune correctrice professionnelle de 25 ans, experte en langue française et en orthographe, dont le niveau est attesté par le Certificat Voltaire (score de 989 sur 1 000 obtenu en 2017).

Vous pouvez vérifier le résultat d’examen de Mathilde directement sur le site Internet du Certificat Voltaire, en cliquant ci-dessous :

Niveau expert au Certificat Voltaire


Pour mieux comprendre comment Mathilde a eu l’idée de créer Elephas, voici son témoignage…

Il y a quelques années, après plusieurs expériences professionnelles enrichissantes, j’ai souhaité me reconvertir et franchir un cap. Depuis très longtemps, j’avais cette idée (ou plutôt ce rêve) dans un coin de ma tête : créer mon entreprise. Mon projet initial ? Devenir formatrice en orthographe.
Pour cela, j’ai suivi une formation sur la création et la gestion d’entreprise, ainsi que la formation « Certificat Voltaire – Devenir formateur expert en orthographe et en grammaire » proposée par le Projet Voltaire, la référence de la remise à niveau en orthographe en France. Au cours de cette formation, j’ai notamment passé le Certificat Voltaire, qui atteste d’un niveau de maîtrise des difficultés de la langue française à l’écrit, et j’ai obtenu le score de 989 sur 1 000, ce qui correspond au niveau expert.
Ce projet était sur le point d’aboutir, mais j’ai été embauchée en tant que correctrice pour un journal hebdomadaire (poste que j’ai occupé pendant un an) et j’ai finalement décidé de m’installer en tant que… correctrice, notamment pour une question d’organisation.
Même si je n’ai pas suivi la « voie classique » (ce que j’assume), je ne me suis pas lancée sur un coup de tête ! Étant assez indépendante et autodidacte, je me suis en quelque sorte formée moi-même, en lisant beaucoup d’ouvrages spécialisés, notamment plusieurs références en matière de typographie. De plus, j’ai évidemment passé énormément de temps à réfléchir et à construire mon projet, surtout pour établir les différentes grilles tarifaires, mais aussi pour gérer la partie administrative. Résultat : quelques mois avant mes 25 ans, je « donnais naissance » à mon entreprise, Elephas. Grâce à mon exigence et ma motivation, j’ai réussi à transformer un point fort* en métier et j’en suis fière.
Désormais, d’un point de vue professionnel, je me consacre pleinement à mon entreprise, mon but étant de satisfaire toutes les personnes qui me sollicitent, en leur faisant bénéficier de mes compétences orthographiques (voire rédactionnelles). J’espère que vous en ferez partie.

Mathilde

* J’ai souvent « embêté » mes amis et mes collègues en corrigeant leurs SMS ou leurs écrits, donc ce « changement de vie » n’a étonné personne… hormis ceux qui ignoraient l’existence d’un tel métier. En effet, j’ai toujours été très à cheval sur l’orthographe (puis j’ai changé d’animal… ).

Que faut-il savoir sur Elephas ?

Pourquoi une tête d’éléphant ? Comment se prononce « Elephas » ?

Ces deux questions vous sont certainement venues à l’esprit lorsque vous avez découvert l’entreprise et son activité, car vous ne comprenez pas le lien entre l’éléphant et la correction. C’est vrai que ce n’est pas évident à première vue… Vous vous posez peut-être également d’autres questions concernant les formes et les couleurs et vous aimeriez connaître les raisons de ces différents choix. Car il s’agit bien de choix (qui peuvent paraître originaux) ! Et il faut savoir que rien n’a été choisi au hasard. Pour en venir à cette identité graphique, un très long travail de réflexion a été mené… et c’est donc le moment de vous donner quelques explications, évidemment nécessaires pour que vous puissiez comprendre comment Elephas a vu le jour…

⇒ Raisons du choix de l'éléphant (pour le nom et le logo)

Tout a commencé en lisant un numéro spécial du magazine Les Timbrés de l’orthographe et en découvrant l’expression anglaise "There is an elephant in the room." dans cet article :
« Le français ne possède pas de tournure imagée pour rendre l'idée exprimée par "There is an elephant in the room." Utilisée depuis le milieu du XXe siècle, l'expression connaît, au début du XXIe siècle, une vague de popularité telle qu'elle est presque devenue un cliché. Elle véhicule l'idée que l'on se trouve devant une question de très grande importance et que l'on feint de l'ignorer. Banksy, le pochoiriste britannique, a illustré la tournure lors d'une exposition présentée à Los Angeles en 2006 : dans une pièce dont les murs étaient tapissés d'un motif rouge et or, il a fait installer un éléphant dont la totalité du corps était peinte dans le même motif. Le thème de l'exposition était la pauvreté. En mettant dans cette pièce l'éléphant ainsi décoré, accompagné d'une femme assise lisant un livre et ne prêtant aucune attention au pachyderme qui se situait à quelques centimètres d'elle, Banksy disait à sa manière qu'il ne faut pas ignorer ce sujet majeur qu'est la pauvreté dans le monde. »
C'est aussi le cas de l’orthographe, en quelque sorte. Celle-ci, comme la pauvreté évoquée dans l’extrait ci-dessus, est un sujet très important dans la société actuelle (dans une moindre mesure, bien évidemment) et qui est encore trop (souvent) ignoré. En effet, l’orthographe constituant un véritable enjeu pour l'avenir de la société et de la langue françaises, sa mauvaise maîtrise est un problème auquel il faut donc faire face.

Pour déterminer si l’idée de l’éléphant (qui semblait vraiment intéressante) était pertinente pour ce genre d’activité professionnelle, des recherches ont été menées et ont finalement abouti à la validation de ce choix.
En effet, en plus de l’expression « avoir une mémoire d'éléphant » (que tout le monde doit connaître et qui signifie « avoir beaucoup de mémoire », ce qui est important pour maîtriser les nombreuses règles d’orthographe, les difficultés, les exceptions…), certains éléments semblent confirmer ce « lien » entre l’éléphant et l’orthographe (et donc la correction), comme si c’était une évidence… En voici quelques-uns...

  • Non seulement l’éléphant symbolise la mémoire, mais aussi l’intelligence, la sagesse et la bienveillance, des qualités requises et indispensables pour assurer une correction fiable et gagner la confiance des (futurs) clients.
  • L’éléphant est capable de passer beaucoup de temps à essayer de résoudre des problèmes. Cette « obstination » est nécessaire pour corriger (car c’est un travail qui demande notamment du temps et de la patience), tout comme elle peut l’être pour progresser en orthographe, tout simplement.
  • L’éléphant étant le plus gros mammifère terrestre, c’est en quelque sorte lui le « chef des animaux », le « roi » (à respecter). D’ailleurs, selon Aristote, c’est « la bête qui dépasse toutes les autres par l'intelligence et l'esprit ». Il est donc capable de maîtriser l’orthographe et de proposer un service de correction de qualité 
  • (Enfin, il y a aussi d’autres raisons plus personnelles, dont quelques proches ont connaissance. )

⇒ Raisons du choix du nom

  • « Elephas » est un mot d'origine grecque qui a bien évidemment un lien avec « éléphant », mais qui est « impossible » à traduire seul. Ce mot permet de rappeler indirectement qu'il est important de connaître l'étymologie, l'origine et l'histoire des mots pour mieux en comprendre le(s) sens et ainsi les écrire correctement. Et il donne également une connotation à la fois ancienne et moderne (les mots d'origine étrangère étant de plus en plus utilisés).
  • « Elephas maximus » est le nom d’une espèce d'éléphant asiatique en danger et en voie d'extinction… un peu comme l'orthographe, qu’il faut donc « sauver » !
  • Phonétiquement, « Elephas » équivaut à « elle est face » (elle = Mathilde, la correctrice à votre service) : elle est face à vos écrits à corriger, à vos fautes à supprimer, mais aussi à vos questions, à vos remarques, à vos doutes, à vos difficultés…
  • Phonétiquement, « Elephas » équivaut aussi (et surtout) à « elle efface » (elle = Mathilde, la correctrice à votre service) : elle efface toutes les fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de conjugaison, de vocabulaire, de typographie, de frappe, mais aussi les oublis, les répétitions, les coquilles, les incohérences, les pléonasmes…
  • Bref, Mathilde, elle est face, elle efface, Elephas… 

⇒ Raisons du choix du logo

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, le nom de l’entreprise a été choisi avant le logo (et non l’inverse).
Bien évidemment, pour une question de cohérence, le choix d’une tête d'éléphant était évident. Ainsi, le logo est en accord avec le nom, même si la connotation moderne du graphisme du logo contraste (volontairement) avec la connotation ancienne de la police utilisée pour le nom.

⇒ Raisons du choix du slogan

Au cœur de vos écrits
Dans ce slogan, trois mots sont réellement importants, car ils ont un sens fort pouvant impliquer… tout le monde !
De droite à gauche :

  • « écrits »
    Ce mot est indispensable, car c’est le seul qui permet d’émettre une hypothèse plausible concernant l’activité de l’entreprise et donc de comprendre un peu quel peut être le rôle d’Elephas, qui écrit justement son nom avec sa trompe… Et, bien évidemment, sans écrits, pas de correction… et pas d’Elephas ! Les écrits sont donc la base du travail à fournir.
  • « vos »
    Ce mot n’est pas anodin, car il permet de faire prendre conscience de la personnalisation du service de correction qui est proposé et de la proximité souhaitée (Elephas n’étant ni une machine ni un logiciel). Chaque personne pouvant être concernée, ce simple mot peut contribuer à ce qu’elle se sente justement concernée. Quoi qu’il en soit, Elephas accorde une importance toute particulière à celles et ceux qui souhaitent bénéficier de ses services… ou qui en bénéficient !
  • « cœur »
    Ce mot est sans doute le plus symbolique, car il permet de traduire la motivation, la passion et le professionnalisme d’Elephas, qui sont absolument nécessaires pour réaliser un travail de qualité. Ce mot permet aussi de valoriser le fait qu’il s’agit bien d’une correction approfondie, et non d’une simple relecture. Naturellement, Elephas plonge donc au cœur de vos écrits… pour vous accompagner et vous satisfaire !

⇒ Raisons du choix des couleurs

Uniquement quatre couleurs apparaissent sur les supports de communication d’Elephas (pour le texte et le fond), que ce soit sur papier (documents administratifs, tracts, encarts publicitaires...) ou au format numérique (comme c’est le cas pour ce site Internet). Les voici, avec leurs principaux symboles (en lien avec Elephas et son activité) :

  • orange = dynamisme, énergie, enthousiasme, optimisme, ouverture d'esprit, bonne humeur ;
  • marron = solidité, stabilité, confort ;
  • noir = simplicité, sobriété, rigueur ;
  • blanc = simplicité, pureté, propreté, perfection, connaissance.

Ces différents symboles renvoient soit aux qualités d’Elephas, nécessaires pour prendre en compte toutes les demandes, instaurer un climat de confiance, accompagner chacun de façon personnalisée et professionnelle et aboutir à une correction optimale des écrits qui lui sont transmis, soit à la qualité recherchée pour les écrits et obtenue après correction.

⇒ Raisons du choix des polices d’écriture

Uniquement deux polices d’écriture sont utilisées pour rédiger le texte concernant Elephas, qu’il soit administratif (notamment pour les devis et les factures) ou publicitaire (sur papier ou au format numérique, comme c’est le cas pour ce site Internet). Il s’agit d’une police d’écriture « calligraphique » (par exemple utilisée pour le nom), pour donner une connotation ancienne de l'orthographe, et d’une police d’écriture « scripte » (par exemple utilisée pour le slogan), pour donner une connotation moderne de l'orthographe. L’utilisation, de façon alternée, de ces deux polices différentes permet donc de créer un certain contraste.

Si vous avez lu toutes les explications ci-dessus, vous savez tout (ou presque) sur Elephas !



Pour tout savoir sur Elephas, n’hésitez pas à cliquer sur les différents onglets ci-dessous :